consequences de vitesse : Energie cinétique , Force centrifuge ?

Les conséquences de la vitesse explications 

Les conséquences de la vitesse

 

Les conséquences de la vitesse : En augmentant la vitesse d’1 km/h, le conducteur augmente de 4 % le risque d’accident mortel !
Les conséquences de la vitesse sont multiples (surconsommation de carburant, pollution, bruit, usure prématurée du moteur…), mais ici, nous allons étudier les plus graves, c’est-à-dire les conséquences sur la sécurité.

.

  • Energie cinétique

Energie cinétique

 

L’énergie cinétique est l’énergie d’un corps en mouvement : celle qu’emmagasine un véhicule qui roule. Pour freiner ou s’arrêter, il doit s’en débarrasser. En raison de l’énergie cinétique, les conséquences de la vitesse augmentent beaucoup plus vite que la vitesse elle-même.

Un véhicule roule avec un certain élan

Cet élan est l’énergie cinétique qui continue de faire avancer le véhicule même quand on n’accélère plus

Elle est proportionnelle

Au carré de la vitesse

Au poids du véhicule

 Quand la vitesse double l’énergie cinétique est multipliée par 4

Quand la vitesse triple l’énergie cinétique est multipliée par 9

  • Dangers liés à l’énergie cinétique

Les conséquences de l’énergie cinétique sont multiples

Elle rend le freinage plus long

Elle rend plus difficile le changement de trajectoire

Elle provoque de graves dégâts en cas de choc

  • Force centrifuge

Force centrifuge

Au niveau d’un virage la force qui pousse le véhicule vers l’extérieur de la courbe est appelée force centrifuge

Si la vitesse est inadaptée la force centrifuge devient supérieure à l’adhérence le véhicule dérape et quitte sa trajectoire

Réduire la vitesse avant le virage pour réduire la force centrifuge et pour garder sa trajectoire

Les effets de la vitesse

La vitesse augmente à la fois le risque d’avoir un accident et les conséquences corporelles en cas de choc. Une diminution de 10 % de la vitesse entraîne une baisse :
– de 10 % des accidents légers ;
– de 20 % des accidents graves ;
– de 40 % des accidents mortels.

Une augmentation de la vitesse :
– rétrécit le champ visuel (de 100° à 40 km/h, il n’est plus que de 45° à 100 km/h et de 30° à 130 km/h) ;
– oblige le conducteur à assimiler un grand nombre d’informations en un temps trop court ;
– amplifie la fatigue en raison des efforts qu’elle nécessite ;
– allonge la distance d’arrêt ; o rend le véhicule moins maniable ;
– accentue le risque de dérapage. Même en étant bien protégé par la ceinture et l’airbag, le corps humain ne peut pas résister à un choc à grande vitesse : une décélération trop brutale et trop importante entraîne des lésions irréversibles des organes internes vitaux.

information par : zerotracas.mma